(m) Stephen James


AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
avatar
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie
Étudiant fortuné
Étudiant fortuné
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie

//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie

Voir le profil de l'utilisateur http://veritas-illusio.forumactif.com/t205-rc-fifty-shades-of-rhae
En savoir plus


Dim 22 Jan - 16:21
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie




“ft. Stephen James”

Mon personnage Je m’appelle Eliot au choix. Aujourd'hui, j’ai 25 ans né le xx/xx/1992) et je suis né(e) à Milan en Italie. J'ai ensuite décidé de venir à Boston le Il y a deux mois. Je suis célibataire et hétéro  Finalement, j'ai étudié en études et travaille maintenant en tant que mécano ou une connerie dans le genre.

Ce à quoi j'aspire le plus dans la vie est Fortune.
Un peu plus Alors, alors sache tout d'abord que je laisse l'histoire assez libre parce que je veux vraiment qu'il devienne ton personnage et non pas le mien ! Il y a cependant quelques points à intégrer histoire que tu cernes un peu le personnage d'Eliot.

Il est né à Milan en Italie, je l'imagine mal avoir eu une vie de luxe mais au contraire une vie de chien où il a connu la galère, il a juste essayer de survivre depuis qu'il est gosse + Eliot il est légèrement bipolaire, il est psychologiquement instable, avec quelques troubles de la personnalité + Il y a le Eliot gentil, attentionné, doux, aimant et l'autre.. Le Eliot détestable, violent, impulsif, menteur, manipulateur + Il est dans le trafic de drogue depuis l'âge de treize ans. Il s'est fait embarqué dans ce cercle vicieux via son grand frère, un mec pourri jusqu'à l'os et pervers. + Son frère est mort lors d'un règlement de compte, Eliot a tout fait pour se venger et c'est un peu à cause de ce traumatisme que ses troubles du comportement se sont déclenchés + Eliot ne se drogue pas ou que très rarement, il tient surtout un réseau assez important en Italie + Il aime les femmes, beaucoup trop, c'est un véritable chasseur, il ne peut pas s'empêcher de taper dans tout ce qui bouge + Il ment comme il respire, toujours, c'est un putain de manipulateur qui est prêt à tout pour ses propres intérêts + Il devait tomber pour au moins huit ans de prison mais, en Italie, avec de bonnes personnes et un peu de fric l'histoire est vite réglée ! Il n'est donc resté que quelques mois derrière les barreaux avant que son avocat l'en sorte + Il a cherché Rhae de partout, de un parce que c'est sa chose, qu'elle est et sera toujours à lui et de deux parce qu'il veut récupérer l'argent qu'elle lui a volé, d'où la raison de son arrivé à Boston.


■■■■■ Colérique
■■■■□ Fier
□□□□□ Fidèle
■■■■□ Manipulateur
■□□□□ Honnête
■■■■□ Arrogant
■■□□□ Loyal
■■■■■ Persévérant
■□□□□ Sociable


Ses relations

Rhaella Cavalli FT. Joséphine Skriver
Eliot. Cinq misérables lettres inscrites à l'encre indélébile sur la fine peau de sa nuque. Toi, t'aurais pu lui donner le monde dans une petite boite juste pour vivre encore un peu dans son sourire. Tu lui a donné naïvement corps et âme sans aucune condition. Bêtement. Pauvre conne. Eliot, c'est ta première fois, ton premier amour, c'est ton coup de BOUM BOUM qui t'as déchiré le coeur, c'est l'odeur envoûtante et brûlante du désir passionnel. Il n'y avait que lui à tes yeux, tu t'es abandonné pour lui, complètement abandonné au point où tu n'existait que dans son ombre. Ton ange, ton démon, ta plus belle histoire mais aussi la plus douloureuse. Des mots qui blessent, des coups qui tuent. Tu ne savais jamais à quoi t'attendre, il pouvait te prendre dans ses bras pour t'enlacer et la seconde d'après pour t'ôter ton dernier souffle de vie. Tu l'aimais, à en crever. Il t'aimait, t'aime sûrement toujours mais à sa manière. Celle que ton corps n'arrivait plus à supporter, à subir, celle qui faisait beaucoup trop couler tes larmes. Il t'aimait à coups de je t'aime et à coups de pute ! T'as su que c'était lui depuis le premier regard échangé, toi t'avais 17 ans, lui 19 ans, t'était perdue et lui il t'as trouvé. Cinq ans de relation, cinq ans de souffrance, de prières finalement entendues.. Des gyrophares, le bruit des menottes tôt le matin et son visage qui s'éloigne dans cette voiture de police. Un an que t'as fuis, que tu t'es barré avec ce qu'il y avait de son argent. Un an que son visage te hante dans tes plus profonds cauchemars.

J. C. Hennelly FT. Colton Haynes
Jax et Rhae c'est une histoire de toujours. Une histoire d'enfance, une histoire qui remonte jusqu'en Italie. Ils étaient toujours fourrés ensemble, impossible à séparer et c'était même l'amour d'enfance de Rhae secrètement. L'un sans l'autre c'était juste impossible à concevoir, ils ont tout fait pour rester ensemble au foyer quitte à rendre dingue les familles d'accueils mais finalement, Jax s'est trouvé une petite famille américaine. Il a abandonné Rhae et elle l'a très mal supporté, elle lui en a voulu à mort mais aujourd'hui ils se sont retrouvés.. Rhae lui a parlé d'Eliot et le moins qu'on puisse dire c'est que Jax est loin de le porter dans son coeur. Très protecteur avec Rhae, il n'a pas envie qu'Eliot s'en approche..

Nicholas Saddler FT. Harvey Newton Haydon
C'est l'inattendu. La peur et l'incompréhension. Rhae l'a prit pour Eliot la première fois qu'ils se sont vus au fond de ce bar mais il était complètement différent. Ils se sont rapprochés, Rhae lui a raconté son histoire avec son ex Eliot et sont rapidement devenus très proches. Il y'a trois mois maintenant ils ont couchés ensemble, se sont laissés aller à l'interdit, ouais l'interdit parce que Nicho est aussi l'ex d'Aileen la meilleure amie de Rhae. Aujourd'hui, ils se découvrent des sentiments, ça leur fait peur autant l'un qu'à l'autre alors ils se font du mal pour éviter l'inévitable. Nicho déteste Eliot et Eliot déteste Nicho. Eliot a du mal à supporter de voir Rhae proche d'un autre homme, elle est à elle un point c'est tout.
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
avatar
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie
Étudiant fortuné
Étudiant fortuné
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie

//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie

Voir le profil de l'utilisateur http://veritas-illusio.forumactif.com/t205-rc-fifty-shades-of-rhae
En savoir plus


Dim 22 Jan - 16:22
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie


Conditions et exigences

C'est le moment de faire vos remerciements, vos promesses de vie meilleure et de château en chocolat. Veillez à bien remplir les informations importantes qui s'y retrouvent.


M'bon premier point ahah L'avatar ou la bête noire des scénarios askip ! J'adooooore Stephen James, c'est l'amour de toute ma viiiiie Puis il colle parfaitement avec l'image que j'ai d'Eliot mais si jamais celui-ci ne t'inspire pas du tout, bien entendu qu'on peut s'arranger et changer ça


En ce qui concerne le nom et le prénom, alors le nom est au choix comme c'est écrit plus haut Faut juste en trouver un qui sonne italien because il est italien #zbaff Arrow Le prénom n'est pas négociable en revanche parce que je l'utilise dans ma fiche en fait


Boooon, on a tous une vie en dehors du RPG -sauf moi- Arrow Je ne demande pas une présence et une activité h24 mais un minimum quand même ! J'aime quand mes liens avancent, qu'on se tape des tonnes de rps itouuut Donc je veux juste pas de membre fantôme qui sera là un mois ou deux et puis basta.. C'eeest tout


Walaaaa wala je pense que j'ai rien à ajouter et surtout que t'en as assez chié à me lire DONC je termine juste par te dire que siiii tu prends mon scénariooooo je t'aime jusqu'à la fin de ma vie et au-delà, et puis te fait plein de bébés

PS : Si t'as des questions, hésite pas à m'envoyer un MP !
PS2 : La date de naissance est au choix, il a simplement 25ans le seul truc à retenir.
avatar
Invité


En savoir plus


Invité
Lun 23 Jan - 19:52
Je suis là
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
avatar
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie
Étudiant fortuné
Étudiant fortuné
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie

//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie

Voir le profil de l'utilisateur http://veritas-illusio.forumactif.com/t205-rc-fifty-shades-of-rhae
En savoir plus


Mar 24 Jan - 19:55
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
OMG
Maiiiis... Si vite
Jtm de tout mon petit coeur tu sais ? Et t'es beau en plus

Si t'as des questions ma boîte à MP est grande ouverte pour toi
avatar
Invité


En savoir plus


Invité
Mar 24 Jan - 19:57
En même temps avec ton scénario + Stephen, j'étais obligée de le prendre et moi aussi je t'aime, mais à ma manière Je pense que je vais t'harceler même si je n'ai pas de question
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
avatar
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie
Étudiant fortuné
Étudiant fortuné
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie

//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae
et j'ai : 23 Y.O.
Je suis né(e) à : Milan, en Italie

Voir le profil de l'utilisateur http://veritas-illusio.forumactif.com/t205-rc-fifty-shades-of-rhae
En savoir plus


Mer 25 Jan - 20:43
//
Rhae elle vient d'Italie, de Milan plus précisément. C'est sa ville natale, celle qu'elle veut aussi à tout prix oublier, cet endroit malsain où la vie est rude, dure, tortionnaire. Là où elle y a laissé un morceau de son corps, de son cœur, de sa raison derrière des barreaux de fer dur ! + Rhae c'est la gosse qui n'a jamais eu d'enfance, qui ne connaît pas les rires aux éclats, les douces caresses sur la joue, les baisers sur le front et les berceuses envoûtantes + Elle ne connaît pas son père, et puis de toute façon elle s'en tape, elle en veut pas, elle en veut plus. Il n'a jamais cherché à connaître sa fille, alors il est juste mort à ses yeux. + Rhae elle déteste sa mère autant qu'elle l'aime. Elle l'a déteste pour l'avoir abandonné alors qu'elle était sa seule famille, elle l'a déteste de ne pas l'avoir aimé comme toutes les mères aiment leur enfant, elle l'a déteste pour l'odeur qui émane de sa bouche quand elle est à moitié consciente sur le canapé. Elle l'a déteste pour tout les je t'aime qu'elle n'a pas dit, l'a déteste parce qu'elle a toujours jalousé ses bouteilles de whisky. + Rhae elle n'a pas eu le choix, confronté à la solitude depuis qu'elle a trois ans, elle est devenue sa meilleure amie. Grande solitaire, enfant sauvage qu'on a peur d'approcher, et les regards horrifiés qui se posent sur elle comme si elle n'était qu'une bête enfermé. + Le foyer, c'est là où elle a passée toute son enfance, une partie de son adolescence. C'est là aussi où elle a fait la rencontre de JC, inséparables, toujours fourrés tout les deux. Jamais l'un sans l'autre qu'a-t-il dit. + Rhae n'a jamais trouvé de famille, elle n'en a surtout jamais voulu. Elle veut pas de ce faux semblant, de ce beau drap de soie qui cache la misère d'une vie de délaissée. Elle veut pas jouer l'hypocrite, faire semblant d'aimer des parents qui ne sont pas les siens. + Quand Jax s'est barré, elle lui en a voulu, elle lui en veut à mort. Il devait pas partir, ça devait être vous avant tout le monde et il a préféré l'odeur d'une famille américaine plutôt que ses racines. Que elle. Et elle a du mal à avaler, elle en a lâché des larmes, elle a souvent crié pour qu'il revienne mais personne n'a entendu. Même pas lui. + Et Rhae elle a étouffé dans ce foyer, ces mêmes murs, ces mêmes couleurs, ces mêmes visages et cette odeur nauséabonde de défaite.. Tout devenait insupportable. Alors, elle est juste partit elle aussi, elle a prit ses affaires et à tourné le dos à ce refuge qu'elle n'aurait jamais dû quitter. + Elle tourne, tourne en rond, elle dort parfois dehors, elle n'a pas un rond, pas un toit. Elle arpente les rues à la recherche d'une lumière, de l'espoir. Tout ce qu'elle trouve c'est un peu d'herbe, une feuille à rouler et une bouteille d'alcool premier prix au goût acide. + Puis il y a lui, Eliot. Doux visage. Yeux perçants, chevelure sauvage, sourire ravageur. Gueule destructrice. Gueule d'amour. Il était l'amour de sa vie, sa bouée de sauvetage qu'elle pensait. Tout ça n'était qu'absurdes illusions. Un rêve trop vite devenu cauchemar, une nuit d'enfer qui a duré cinq ans. Cinq ans de calvaire, de coups, de traces. Elle en a même des cicatrices. Ses je t'aime a goût amer, brûlant tes entrailles petit à petit pour ne laisser que des cendres de ton pauvre petit être. + Elle pose les pieds à Boston, là où elle n'aurait jamais pensé pouvoir atterrir. Elle pose bagage, décide de tout recommencer, de ne plus jamais penser à hier mais toujours à demain. + Rhae, elle fume, elle boit, elle se drogue. Un corps impur qu'elle détruit toujours un peu plus. Parce qu'elle ne connaît que ça, elle en a trop prit l'habitude et trop du mal à s'en débarrasser. + Elle occupe un petit boulot de serveuse dans une boite de nuit, elle a pas trop le choix si elle veut rester là encore un bout de temps. + Elle a le prénom de son ex inscrit derrière sa nuque, tatouage qu'elle regrette amèrement. + Elle a peur du noir, elle en a toujours eu peur alors elle garde toujours une veilleuse près d'elle. + Elle a toujours des chaussettes dépareillées, trop la flemme de les ranger comme il le faut. + Elle n'aime pas le café, elle déteste son goût et son odeur. + Elle part vite au quart de tour et elle est assez violente. + Rhae c'est la meuf très fragile au fond, pas très stable, pas très confiante, pas très droite. + Elle est tombée enceinte de son ex mais le bébé est mort sous ses coups. Elle ne lui a jamais rien dit. + Elle vole.. Souvent, c'est une mauvaise manie qu'elle n'arrive pas à enlever. + Elle a une cicatrice à l'arcade, une bagarre qui a mal tournée. + Elle s'est retrouvée plusieurs fois au poste de police, petite gosse ingérable.
Aucun
Mauvais Karma
1.2.3.4.5.
Date d'inscription : 21/01/2017
Messages : 93
Nombre d'RP ce mois-ci : 0
Bonjour ! Je suis : Rhae et j'ai : 23 Y.O. Je suis né(e) à : Milan, en Italie
Stephen c'est trop l'homme parfait, on est d'accord
J'attends avec impatience ton harcèlement
avatar
Invité


En savoir plus


Invité
Sam 11 Mar - 3:12
Hello babe


En savoir plus


Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ENZO.T. SAINT-LAURENT ► stephen james
» (H) STEPHEN JAMES ⊱ He was a hurricane
» WOLF R. LOVELOCK ► Stephen James
» ~ MAIN EVENT : STEPHEN MATTHEWS VS JAMES STORM
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700



Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Veritas & Illusio ::  :: Scénarios :: En construction+


Sauter vers: